un secteur très concurrentiel › Geeky News - 1

En France, l’accès aux études de médecine est ouvert à tout étudiant titulaire d’un baccalauréat. Les étudiants sont formés dans des unités de formation et de recherche universitaires associées à l’un des quelque 30 centres hospitaliers universitaires (CHU). Avant de devenir médecins, les étudiants doivent passer par les différentes étapes de ce long et difficile parcours. Développez une éducation qui attire des dizaines de milliers de diplômés chaque année, pour quelques privilégiés.

Après la première année, les études de médecine, de 9 à 12 ans, selon la spécialité choisie par le candidat, sont réparties en trois cycles. Le 1er cycle, d’une durée de 2 ans, vise à acquérir les connaissances scientifiques de base pour l’exercice d’une profession médicale (sémiologie, physiologie, anatomie, microbiologie, etc.). Les étudiants effectuent également leurs premiers stages à l’hôpital. Ce cycle est ponctué par le Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales (DFGSM).

Le 2e cycle comprend trois années cliniques, au cours desquelles les étudiants alternent cours à l’université et stages rémunérés en milieu hospitalier ; alors ils ont le statut d’« externe ». Ce cycle permet aux étudiants d’acquérir une formation médicale complète, centrée sur les pathologies, leur traitement et leur prévention, ainsi que sur l’organisation des systèmes de santé. A la fin de la sixième année, les étudiants obtiennent le Diplôme d’Enseignement Supérieur en Sciences Médicales (DFASM). Enfin, le 3e cycle dure de 3 à 5 ans selon la spécialité choisie (entre plus de quarante). Les nouveaux « internes » apprennent leur futur métier en milieu hospitalier. A l’issue de leur stage, ils obtiennent (enfin) le Diplôme d’Etat de Docteur en Médecine.

Le Nouveau Chemin vers la Santé Spécifique (PASS)

Jusqu’à la rentrée 2019, la première année commune d’études de santé (PACES) était la voie classique en France pour accéder aux études dans les cinq professions de la santé, à savoir médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme, kinésithérapeute et pharmacien. Les étudiants devaient se présenter à plusieurs concours, le nombre de lauréats dans chaque branche étant limité par un numerus clausus très sélectif.

Mais depuis la rentrée 2020, pour mieux répondre aux besoins de santé et assurer une formation de qualité à travers le pays, le gouvernement a complètement réformé les études de santé. PACES est désormais remplacé par le Pathway Specific to Health (PASS), qui donne également accès aux domaines de la médecine, de l’obstétrique, de la dentisterie, de la pharmacie et de la physiothérapie (MMOPK). Il convient également de souligner la création de la Licence Option Accès Santé (L.AS), grâce à laquelle il est possible d’intégrer la deuxième année des études de santé.

Après le lycée, il existe désormais deux parcours qui donnent accès aux études de santé : le Parcours Spécifique Santé (PASS) et la Licence Option Accès Santé (L.AS). © Cours Thalès

Le numerus clausus est remplacé par le numerus apertus : chaque université, en collaboration avec les agences régionales de santé, définit un nombre minimum de candidats à former sur une période de cinq ans, dans les différents secteurs de santé, sur la base des référentiels nationaux. Ainsi, en septembre dernier, les Ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Santé ont communiqué les objectifs nationaux pluriannuels de professionnels de santé à former pour la période 2021-2025. En médecine, par exemple, le seuil a été fixé à 51 505 étudiants ; un seuil minimum d’objectif de formation a été fixé à 48 850 futurs médecins et un seuil maximum à 54 160, correspondant respectivement à -5% et +5% des capacités de formation.

Chaque université, en collaboration avec les agences régionales de santé, définit un nombre minimum de candidats à former pour une période de cinq ans. © egora.fr

L’admission au 1er cycle dépend toujours des résultats obtenus au PASS. Cependant, notez que le redoublement n’est plus autorisé : un candidat qui n’a pas de résultats suffisants pour continuer dans l’un des cours du MMOPK peut, en revanche, intégrer une deuxième année de L.AS, puis repasser le test. la chance. . Et si vous ne validez pas au moins 60 ECTS à la fin du PASS, vous devrez forcément vous réorienter vers une autre formation.

Un parcours encore très sélectif

Malgré la réforme des études de santé, le nombre de places couvertes est encore limité par la capacité des universités et le PASS médical reste l’une des formations postgrades les plus difficiles, la deuxième année de médecine tourne autour de 11-12 %. Durant cette première année particulièrement difficile, les cours sont denses, la charge de travail est énorme, et elle repose fortement sur la mémorisation. Le rythme de travail, qui laisse peu de place aux loisirs, peut être difficile à appréhender et à maintenir pour les nouveaux diplômés, qui viennent de sortir du cadre sécurisant du lycée et n’ont pas l’habitude de travailler en toute autonomie.

Ainsi, depuis plusieurs années, de nombreux organismes privés proposent un soutien parallèle aux études de santé, afin de mieux préparer les étudiants à l’examen médical. Les cours et les séances de tutorat ont généralement lieu le soir et le week-end ; le programme comprend également des stages intensifs pendant les vacances scolaires. Certains de ces organismes offrent même un soutien le plus tôt possible, dès le secondaire, aux étudiants qui envisagent des études en santé.

Par exemple, Cours Thalès est une école de préparation médicale située à Paris, qui propose des cours de préparation à la première année de médecine pendant les vacances scolaires des classes de Première et de Terminale. Cette préparation précoce à la médecine permet non seulement à l’étudiant d’acquérir une méthodologie de travail adaptée et efficace, mais aussi de se construire une base solide de connaissances scientifiques. Une manière de mettre toutes les possibilités de son côté pour réussir sa première année de médecine, mais aussi d’accéder à la filière santé de son choix à l’issue du concours. Cette préparation est d’autant plus utile que le redoublement n’est plus autorisé et qu’une deuxième voie d’accès (L.AS) limite le nombre de places accessibles via le PASS.

ONISEP

Script PHP, Elementor Pro Weadown, Thème WordPress, Fs Poster Plugin Nulled, Journal – Thème WordPress News & WooCommerce, Wordfence Premium Nulled, Dokan Pro Nulled, Plugins, Elementor Pro Weadown, Astra Pro Nulled, Premium Addons for Elementor, Yoast Nulled, Flatsome Annulé, Annonce de produit personnalisé Woocommerce, Wpml Nulled, Thème Woodmart Nulled, Cartes-cadeaux PW WooCommerce Pro Nulled, Avada 7.4 Nulled, Journal 11.2, Jannah Nulled, Jnews 8.1.0 Nulled, WP Reset Pro, Woodmart Theme Nulled, Business Consulting Nulled, Rank Math Seo Pro Weadown, Slider Revolution Nulled, Consulting 6.1.4 Nulled, WeaPlay, Nulledfire