Quatre membres d’une famille française sont morts après avoir sauté d’un appartement au septième étage dans la ville suisse de Montreux, a annoncé la police.

Un garçon de 15 ans a survécu au drame jeudi dernier près du casino du lac Léman. Il reste dans le coma dans un état stable à l’hôpital.

La police régionale vaudoise a indiqué mardi qu’il n’y avait aucun signe de lutte et que ses constatations « permettent d’écarter l’intervention d’un tiers ».

La police et les procureurs travaillent sur la théorie du « suicide collectif ».

Un homme de 40 ans, sa femme de 41 ans, sa sœur jumelle, la fille de huit ans du couple et leur fils vivaient tous « en retrait de la société », selon la police.

Les enquêteurs ont déclaré que deux agents ont frappé à la porte de l’appartement à 6 h 15, voulant parler avec le père des arrangements d’enseignement à domicile pour son fils. Incapables d’entrer, les agents sont partis.

La police a déclaré que « depuis le début de la pandémie, la famille s’est beaucoup intéressée aux théories complotistes et survivalistes ». La famille vivait en quasi-autosuffisance ayant constitué un stock de nourriture, occupant une grande partie de son espace de vie mais lui permettant de faire face à une crise majeure.

Seule la sœur jumelle de la mère travaillait à l’extérieur du foyer, tandis que ni la mère ni la fillette de huit ans, non scolarisée, n’étaient enregistrées auprès des autorités locales.

« Tous ces éléments suggèrent … la peur que les autorités ne s’immiscent dans leur vie », indique le communiqué de la police.

Le journal français Journal du Dimanche a déclaré que le père, Eric David, a grandi dans un quartier riche de Marseille et a fréquenté l’Ecole Polytechnique, l’une des écoles les plus prestigieuses du pays.

Les sœurs jumelles, Nasrine et Narjisse Feraoun, ont grandi dans une famille de cinq enfants qui ont tous été scolarisés au lycée d’élite Henri-IV à Paris, précise l’hebdomadaire. La mère était dentiste et sa sœur ophtalmologiste.

Le journal a également indiqué que les jumelles étaient les petites-filles du romancier algérien Mouloud Feraoun. Ami proche du philosophe français Albert Camus, Feraoun a été assassiné à Alger en 1962 par un groupe pro-colonial français d’extrême droite.

Au Royaume-Uni et en Irlande, Les Samaritains peuvent être contactés au 116 123 ou par e-mail à jo@samaritans.org ou jo@samaritans.ie. Aux États-Unis, la National Suicide Prevention Lifeline est le 1-800-273-8255. En Australie, le service d’assistance en cas de crise Lifeline est le 13 11 14. D’autres lignes d’assistance internationales peuvent être trouvées sur befrienders.org