Pourquoi y a-t-il des émeutes en Nouvelle-Calédonie contre le changement de vote de la France, et pourquoi est-ce important? | Nouvelle-Calédonie - 1

Violences meurtrières en Nouvelle-Calédonie après une réforme constitutionnelle controversée

Des affrontements violents ont éclaté en Nouvelle-Calédonie, un territoire d’outre-mer français dans le Pacifique Sud, après l’approbation par les législateurs parisiens d’un amendement constitutionnel permettant aux nouveaux arrivants sur le territoire de voter aux élections provinciales.

Cette réforme, redoutée par certains leaders locaux pour son impact sur le vote des populations kanaks autochtones, est le dernier point de tension dans un conflit de longue date sur le rôle de la France dans l’île.

Au moins trois personnes ont perdu la vie lors des manifestations, poussant les autorités à fermer l’aéroport international, les écoles et à instaurer un couvre-feu dans la capitale, Nouméa, où des commerces et des véhicules ont été incendiés.

Liste des points importants de l’article :

  • Violences meurtrières en Nouvelle-Calédonie suite à une réforme constitutionnelle controversée
  • Réforme permettant aux nouveaux arrivants de voter aux élections provinciales
  • Impact sur le vote des populations kanaks autochtones
  • Manifestations entraînant des décès et des dégâts matériels
  • Instauration d’un couvre-feu à Nouméa et fermeture des services

Où se trouve la Nouvelle-Calédonie ?

Située dans les eaux chaudes du Pacifique Sud-Ouest, à 1500 km à l’est de l’Australie, la Nouvelle-Calédonie abrite 270 000 habitants, dont 41 % sont des Kanaks mélanésiens et 24 % d’origine européenne, principalement française.

L’archipel a été nommé par l’explorateur britannique le Capitaine James Cook en 1774. Annexée par la France en 1853, elle a été utilisée comme colonie pénitentiaire jusqu’au début du 20e siècle.

Pourquoi est-ce important ?

La Nouvelle-Calédonie, l’une des cinq collectivités d’outre-mer françaises dans l’Indo-Pacifique, est au cœur du plan d’Emmanuel Macron visant à accroître l’influence française dans le Pacifique.

En tant que 3e producteur mondial de nickel, la Nouvelle-Calédonie se trouve au cœur d’une région maritime géopolitiquement complexe, où la Chine et les États-Unis se disputent le pouvoir et l’influence en matière de sécurité et de commerce. Sans nommer la Chine, le président français a déjà déclaré que l’expansion de l’influence française dans le Pacifique visait à assurer un « développement fondé sur des règles ».

Quelle est son histoire avec la France ?

Après la colonisation française au 19e siècle, la Nouvelle-Calédonie est devenue officiellement un territoire d’outre-mer français en 1946. À partir des années 1970, suite à un boom du nickel attirant des étrangers, les tensions ont augmenté sur l’île, avec divers conflits entre Paris et les mouvements d’indépendance kanaks.

L’accord de Nouméa de 1998 a contribué à mettre fin au conflit en définissant un chemin vers l’autonomie progressive et en limitant le vote aux Kanaks et aux migrants vivant en Nouvelle-Calédonie avant 1998. L’accord prévoyait trois référendums pour déterminer l’avenir du pays. L’indépendance a été rejetée lors des trois votes.

Pourquoi les tensions ont-elles explosé récemment ?

Selon les termes de l’accord de Nouméa, le vote aux élections provinciales était réservé aux personnes résidant en Nouvelle-Calédonie avant 1998, ainsi qu’à leurs enfants. Cette mesure visait à donner une plus grande représentation aux Kanaks, devenus une minorité.

Paris a considéré cette disposition comme antidémocratique, et les législateurs ont approuvé un amendement constitutionnel pour ouvrir le droit de vote aux personnes ayant vécu en Nouvelle-Calédonie pendant au moins 10 ans.

Emmanuel Macron a déclaré qu’il reporterait sa promulgation et inviterait des représentants de la population territoriale à Paris pour des pourparlers afin d’aboutir à un règlement négocié. Cependant, il a précisé qu’un nouvel accord devait être conclu d’ici juin, faute de quoi il le promulguerait.