Pourquoi le comte Dooku est-il toujours traité avec respect dans Tales Of The Jedi après avoir quitté l'Ordre Jedi ? - 1

Peu de Jedi ont quitté l’Ordre Jedi, et ceux qui partent en bons termes bénéficient toujours du respect et de la dignité d’un Jedi. À certains égards, une fois un Jedi, toujours un Jedi. Pour Dooku, il est toujours une figure respectée dans la galaxie, même s’il est devenu désillusionné par la relation entre les Jedi et le Sénat de la République. Et comme il n’a pas commencé à développer la Confédération des systèmes indépendants et le mouvement séparatiste à ce stade de l’histoire, il est le bienvenu pour aller et venir à sa guise au temple Jedi pour visiter et étudier. Lorsqu’il apprend la mort de son ancien apprenti aux mains de Dark Maul, Dooku retourne au Temple, malgré ses arrière-pensées.

Il n’est pas du tout interrogé lorsqu’il se rend aux Archives Jedi, et personne ne le soupçonnerait d’utiliser les codes du Maître Jedi Sifo-Dyas pour effacer Kamino de la mémoire des Archives. Dans son chagrin pour son apprenti, personne ne penserait à deux fois à l’apparition de Dooku au Temple en cette période troublée. Et parce qu’il est toujours tenu en haute estime, il serait traité avec respect et conserverait les titres honorifiques de son poste d’ancien Jedi.

Ce n’est pas non plus la première fois qu’il revient au Temple après son départ de l’Ordre Jedi. Cela s’est produit au moins une fois auparavant, comme documenté dans « Star Wars: Padawan ».

Malheureusement pour Maître Yaddle, elle soupçonne que quelque chose ne va pas et découvre les vraies raisons pour lesquelles Dooku ne devrait pas être traité avec respect. Mais à ce stade, elle est la seule.

Les six épisodes de « Tales of the Jedi » sont désormais diffusés sur Disney +.