### Voici l’article réécrit :

Peter Sarsgaard, acteur américain nommé aux Golden Globe et aux Emmy Awards, s’est lancé dans sa carrière avec le film Dead Man Walking en 1995. Il a joué dans des films tels que The Batman, An Education, Jackie et The Lost Daughter. Son dernier rôle dans le film Memory, où il incarne le personnage de Saul, qui souffre de démence précoce et partage l’affiche avec Jessica Chastain, lui a valu de remporter la Coupe Volpi du meilleur acteur au Festival du film de Venise 2023, réalisé par Michel Franco. Il est marié à l’actrice-réalisatrice Maggie Gyllenhaal, avec qui il a deux filles.

  • Peter Sarsgaard, acteur primé, remporte la Coupe Volpi du meilleur acteur au Festival du film de Venise 2023
  • Il a joué dans des films tels que The Batman, An Education, Jackie et The Lost Daughter
  • Il incarne le personnage de Saul, atteint de démence précoce, dans le film Memory
  • Il est marié à l’actrice-réalisatrice Maggie Gyllenhaal

Congratulations on winning best actor at Venice. Is awards season a fun part of your job?
No [laughs]. It’s a necessary part of my job in the way that there are parts of everyone’s job. It’s especially good for bringing attention to a small movie like this one. But I’ve learned that it’s a machine that is well beyond my control, and it’s never been about the best thing. These days, the movies that are getting the attention of awards already have probably made a billion dollars, and have people campaigning for them to win.

  • Peter Sarsgaard commente la saison des récompenses et le contrôle de la machine médiatique qu’il lui échappe
  • Il reconnaît l’importance des récompenses pour attirer l’attention sur des films plus petits
  • Il souligne que les films primés ont déjà généré d’importants profits

In your best actor speech, you talked about the threat of AI to your industry, in light of the writers’ strike. What are your biggest concerns?
AI has a place in everyday life, I just don’t think it has its place in art. For example, I know a guy who kept trying to show me how great AI was by saying: “Look, I can go: draw me a Cézanne-style painting of my dog catching a Frisbee!” And now I have that drawing, but it has nothing of the human touch, which involves somebody learning how to do something. And, you know, the process of doing things is why we’re alive. I genuinely think humans want to be engaged. AI disengages.

  • Peter Sarsgaard exprime son scepticisme quant à l’utilisation de l’intelligence artificielle dans l’art
  • Pour lui, l’intervention humaine est essentielle pour apporter une touche authentique à la création artistique
  • Iil souligne l’importance de l’engagement humain dans le processus créatif