Après l’invasion dirigée par les Américains en Irak en 2003, les images du pays diffusées dans les médias grand public étaient celles de destruction et de violence, créant un paysage visuel sensationnaliste qui privait les habitants de leur individualité. Tourné en Irak, ce premier long métrage captivant de la réalisatrice de documentaires chevronnée Maysoon Pachachi dresse le portrait de la vie quotidienne d’un quartier mixte de Bagdad lors de la tumultueuse dernière semaine de 2006, une année marquée par l’exécution de Saddam Hussein.

Exceptée une scène où un marin pêche le corps d’une femme tuée présumément pour sa relation avec des forces étrangères, Our River … Our Sky évoque de manière subtile et non explicite les horreurs de la guerre et de la violence sectaire. Les bruits assourdissants des explosions et les discussions déchirantes à propos des rues remplies de cadavres, couvrent les activités ordinaires des enfants qui jouent ou des repas en famille.

Dans sa mosaïque d’histoires entrelacées, le film de Pachachi souligne comment les tourments de la guerre vont au-delà du simple bain de sang ; ils anéantissent la normalité de la vie quotidienne et la capacité à rêver. Quand la vie présente ne tient qu’à un fil, l’avenir est un mirage.

Au cœur de ces vies entrelacées se trouve la romancière Sara (Darina Al Joundi), qui utilise désormais les compétences de son doctorat en littérature anglaise pour traduire des documents pour ses compatriotes irakiens. Si le scénario, qui se débat avec le fardeau de la représentation, brosse parfois certains arcs secondaires d’un trait un peu large, la performance nuancée et magnifiquement émouvante d’Al Joundi confère un poids émotionnel aux dilemmes de Sara, ainsi qu’aux autres personnages.

En soulignant la résilience de ceux qui choisissent de rester, le film de Pachachi revient encore et encore sur le fleuve Tigre, un lieu qui montre comment le lien avec une patrie est à la fois communautaire, spirituel et pleinement corporel.

Our River … Our Sky sortira le 20 octobre dans les cinémas britanniques.