Une enquête est ouverte sur la plus grande tragédie de la Manche depuis plus de 40 ans, avec l’espoir d’une coopération totale des autorités et des individus.

  • Sir Ross Cranston, à la tête de l’enquête, demande une pleine coopération des personnes impliquées.
  • L’enquête vise à établir l’identité des victimes et les circonstances de leur décès avant de tirer des leçons.
  • Un rapport officiel a révélé que les tentatives de sauvetage ont été compromises par la confusion et le manque de communication entre le Royaume-Uni et la France.
  • Une traversée en bateau gonflable a causé la mort d’au moins 27 personnes, malgré deux survivants.
  • Les survivants et les familles des victimes soutiennent l’ouverture de l’enquête.
  • Des erreurs dans les opérations de secours ont été identifiées, notamment l’identification incorrecte d’un bateau en détresse.
  • Le rapport de 112 pages pointe du doigt les problèmes de visibilité, de manque de ressources et d’un grand nombre de bateaux traversant la Manche cette nuit-là.
  • Les passeurs et les passagers sont critiqués pour leurs appels de détresse souvent inexacts.