Les mangas japonais commencent à être éclipsés par les bandes dessinées coréennes - 1
Les mangas japonais commencent à être éclipsés par les bandes dessinées coréennes - 3

Il semble que l’apogée de l’industrie japonaise du manga, apparemment intouchable, touche progressivement à sa fin avec la montée en puissance des manhwas (bandes dessinées) coréens, également connus sous le nom de webtoons.

Dans le dernier numéro de The Economist, un article intitulé « Les mangas japonais sont éclipsés par les webtoons coréens ». a été publié.

The Economist a attiré l’attention sur la taille réduite du marché japonais du manga par rapport à la croissance du marché coréen du manhwa. L’article déclare : « L’année dernière, le marché des mangas imprimés a diminué de 2,3 % pour atteindre 265 milliards de yens (1,9 milliard de dollars). La taille du marché mondial des webtoons a été entre-temps évaluée à 3,7 milliards de dollars – et devrait atteindre 56 milliards de dollars d’ici 2030. »

Les mangas japonais commencent à être éclipsés par les bandes dessinées coréennes - 5

Les mangas ont commencé à être publiés uniquement sous forme de livre dans les années 1960. En particulier, la structure des mangas japonais est établie pour que les pages soient tournées de droite à gauche et lues verticalement, ce qui n’est familier qu’aux Japonais, aux Coréens et aux fans de mangas en Occident. Bien que les mangas passent progressivement à la forme numérique, la conception du format est encore mieux adaptée à l’impression, ce qui se traduit par de petits caractères et des panneaux qui obligent le lecteur à ajuster constamment l’écran.

D’autre part, les manhwas coréens sont déjà conçus pour s’adapter aux écrans de smartphones, et le marché a proliféré, gagnant en popularité grâce à des formats faciles à lire et à une narration intuitive. Selon l’Agence coréenne du contenu créatif, la taille du marché domestique du manhwa est de 1,538 trillion KRW (1,2 milliard USD) à partir de 2021.

Les mangas japonais commencent à être éclipsés par les bandes dessinées coréennes - 7

The Economist a analysé que les manhwas coréens sur le web bénéficient de « l’innovation » et du « marketing intelligent » ainsi que de la popularité mondiale du contenu coréen, comme le Netflix drame ‘Squid Game‘ et des groupes K-pop tels que BTS.

Bien sûr, The Economist a souligné le caractère artistique des mangas et a déclaré :  » …En s’en tenant à ce qu’elle fait de mieux, l’industrie du manga a au moins conservé ses points forts. Ses mises en page compliquées peuvent transmettre des récits sophistiqués. Et de nombreux mangas sont des merveilles artistiques, avec des dessins manipulés au millimètre près. En témoignent les dessins à l’encre complexes de « Vagabond », une série épique d’arts martiaux, ou les illustrations surréalistes de « Berserk », une série médiévale fantastique.. »

Les mangas japonais commencent à être éclipsés par les bandes dessinées coréennes - 9

L’article analysait que les histoires fortes et le savoir-faire des mangas leur ont permis de conserver un public domestique fidèle. Cependant, cela a donné aux éditeurs peu de motivation pour innover ou changer. Bien que la croissance de leur activité principale soit en perte de vitesse, ils peuvent encore trouver des occasions d’augmenter leurs revenus grâce à des adaptations d’anime ou en collaborant avec des entreprises qui créent des produits dérivés sur le thème du manga.

Néanmoins, il y a une inquiétude constante pour l’avenir car les fans de mangas japonais vieillissent. Le nombre moyen de lecteurs du célèbre magazine Weekly Shonen Jump, qui publie en série des séries de mangas populaires, a diminué car de plus en plus de jeunes passent à la lecture de mangas coréens sur leurs smartphones.