Lundi prochain, des politiciens de haut rang en provenance de France et d’Allemagne prendront sans aucun doute le départ d’une escapade à partir du port de Hambourg afin d’améliorer les relations internationales. Au cours de ce voyage, les membres des équipes d’Emmanuel Macron et d’Olaf Scholz sont censés discuter, boire, écouter des exposés sur l’intelligence artificielle (le sujet à la mode pour toute escapade d’entreprise), puis retourner en ville pour visiter un marché aux poissons. Les équipes allemande et française espèrent que ce voyage contribuera à surmonter les tensions politiques croissantes entre les deux pays, notamment sur des questions telles que la défense, l’énergie et l’avenir de l’économie européenne. Mais il reste à voir si cet esprit d’équipe sur l’Elbe portera ses fruits.

Ce voyage sur la rivière semble être une version pure et dure du renforcement des liens diplomatiques par rapport à d’autres rencontres historiques. Lorsque les Anglais, les Russes et les Américains se sont réunis à Yalta pour régler les conflits territoriaux qui devaient suivre la fin imminente de la Seconde Guerre mondiale, les choses étaient moins civilisées. Les politiciens se sont liés d’amitié autour de longs dîners arrosés, de files d’attente pour utiliser les toilettes et de lits infestés de poux. Lors d’une autre réunion antérieure entre des représentants russes et britanniques, au milieu d’un dîner, Staline a demandé une mitrailleuse, que le représentant britannique ivre a commencé à brandir. Heureusement, un autre membre de l’équipe britannique avait prévu de vérifier si le chargeur était vide.

Le renforcement des liens entre Macron et Scholz ressemble moins au sommet de Yalta et plus à une retraite entre Waystar Royco et GoJo, si l’on en croit les rumeurs. Dans un épisode de la dernière saison de Succession, les membres de la famille Roy, qui possèdent le conglomérat médiatique vieillissant Waystar Royco, se rendent dans une retraite isolée et huppée nichée dans les montagnes de Norvège. Ils y rencontrent l’équipe de direction de GoJo, start-up numérique, et passent leur temps à prendre des saunas, à lancer des haches, à boire du whisky et à jouer à de nombreux jeux psychologiques d’entreprise.

‘The team-building is less Yalta and more Waystar Royco-GoJo.’ Emmanuel Macron and Olaf Scholtz at September’s G20 meeting.
L’« esprit d’équipe est moins Yalta et plus Waystar Royco-GoJo ». Emmanuel Macron et Olaf Scholtz lors du sommet du G20 en septembre. Photographie : Ludovic Marin-Pool/SIPA/Shutterstock

Cet épisode s’est révélé être un classique instantané, et pas seulement en raison du jeu d