La méthode Miyagi : un joueur VALORANT explique le moyen idéal de s'entraîner dans Deathmatch - 1

VTuber et streamer syphorize ont expliqué en détail comment utiliser le mode de jeu Deathmatch dans VALORANTS pour vous entraîner à viser, déplacer et positionner votre réticule grâce à la pratique d’entraînement connue sous le nom de méthode Miyagi.

La méthode Miyagi pour s’entraîner à viser VALORANTS a commencé à être popularisé par le streamer Red lorsqu’il a publié un guide vidéo en avril 2021 qui contenait la méthode parmi ses pratiques.

La méthode Miyagi est « une routine d’échauffement qui vous oblige à vous concentrer sur le suivi continu de votre cible », selon syphorize. Pour commencer à vous entraîner, entrez simplement dans un jeu Deathmatch avec vos armes et skins préférés. Lorsque vous rencontrez un ennemi, l’objectif est de positionner votre réticule sur sa tête mais pas de tirer. Lors du positionnement de la lunette, vous devez vous déplacer de gauche à droite, en pratiquant le mitraillage.

L’importance du mode de jeu Deathmatch réside précisément dans le fait qu’il permet aux joueurs de jouer non pas pour « gagner » mais pour s’entraîner, en plus d’être un jeu rapide avec de nombreux ennemis disponibles sur toute la carte.

L’un des points clés de syphorize est que cette forme d’entraînement aide les joueurs à rester calmes pendant les combats en apprenant au corps à viser d’abord et à tirer ensuite, ce qui rend les tirs plus précis et les tirs à la tête plus cohérents.

Syphorize souligne qu’à l’approche de la fin du jeu Deathmatch, vous pouvez déjà sentir la différence lorsque vous essayez de faire plus de tirs à la tête sur les adversaires et que plus les joueurs s’entraînent avec cette méthode, plus leurs tirs deviendront cohérents.

Syphorize a également expliqué l’origine du nom de la méthode Miyagi. C’est une référence à M. Miyagi de Le Karaté Kid films et sa méthode d’enseignement du karaté. « Concentrez-vous sur les fondamentaux et résistez à l’envie de trouver un raccourci dans la pratique », selon syphorize.