La division des actions de Google n'aura pas d'importance en période de récession, selon un analyste - 1

Les actions d’Alphabet Inc. se sont effondrées lundi, l’analyste de MKM Partners, Rohit Kulkarni, affirmant que l’impact d’un ralentissement économique pourrait compenser les avantages de l’entrée en vigueur tant attendue de la division des actions.

GOOGL, l’action de classe A la plus active du géant de l’internet,
-2,46%
a chuté de 2,2% dans les échanges de l’après-midi, annulant un gain intrajournalier antérieur pouvant atteindre 1,7%, tandis que la classe C partage GOOG,
-2,53%
perdre 2,3 %.

« [S]tock splits ne changent pas nos perspectives fondamentales, cependant, nous croyons [Alphabet] les actions pourraient en bénéficier de plusieurs manières (plus de participation au détail, une plus grande liquidité via des options, une inclusion probable dans l’indice et une direction signalant la convivialité des actionnaires) », a écrit Kulkarni dans une note aux clients.

La division des actions 20 pour 1, qui a été annoncée pour la première fois le 1er février, est entrée en vigueur après la cloche de clôture de vendredi. Les actions de catégorie A se négociaient récemment à 109,30 $, comparativement au cours de clôture ajusté du fractionnement de vendredi de 111,78 $ (avant le fractionnement de 2 235,55 $).

Mais alors que Kulkarni a réitéré sa cote d’achat, il a réduit ses estimations de bénéfices et de revenus et a réduit son objectif de prix ajusté à 140 $ contre 165 $ (3 300 $ avant le fractionnement).

« Nous pensons qu’il y a plusieurs raisons pour lesquelles Google devrait avoir un impact » moins pire « d’un ralentissement macro par rapport à ses pairs et aux ralentissements antérieurs », a écrit Kulkarni. « Cependant, étant donné une plus grande pénétration en ligne aujourd’hui par rapport aux récessions précédentes, nous pensons que tous les Internets seraient plus durement touchés cette fois par rapport aux ralentissements précédents, car la croissance séculaire pourrait ne pas être suffisante pour masquer le ralentissement cyclique. »

La société devrait publier ses résultats du deuxième trimestre le 26 juillet.

Les actions de classe A plus actives d’Alphabet ont chuté de 24,5 % depuis le début de l’année, tandis que les actions de classe C ont perdu 23,9 %. En comparaison, le fonds négocié en bourse SPDR Technology Select Sector XLK,
-0,97%
gagné a glissé de 24,2%, le SPDR Communication Services ETF XLC,
-0,51%,
dont Alphabet était une composante, a perdu 28,6% et l’indice S&P 500 SPX,
-0,84%
a diminué de 19,1 %.