Je vermifuge régulièrement mes animaux. Dois-je me vermifuger moi aussi ? - 1

Plus de 1,5 milliard de personnes, soit 24 % de la population mondiale, sont infectées par des vers dans le monde, connus sous le nom d’infections helminthiques. Ils ont tendance à être plus répandus dans les zones tropicales et subtropicales, en particulier en Afrique subsaharienne, dans les Amériques, en Chine et en Asie de l’Est.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande actuellement un traitement médicamenteux vermifuge une ou deux fois par an pour tous les enfants vivant dans des zones où les helminthes transmis par le sol sont endémiques.

Il existe des preuves que ces vers peuvent avoir un impact significatif sur la croissance et le développement des enfants, et peuvent affecter leur développement cognitif à long terme. Dans ces pays, l’OMS conseille également que les femmes en âge de procréer (y compris les femmes enceintes aux deuxième et troisième trimestres et les femmes qui allaitent) et les adultes exerçant certaines professions à haut risque – comme les cueilleurs de thé ou les mineurs – subissent un déparasitage régulier.

Cependant, cette recommandation ne s’applique pas à tous les adultes, et certainement pas au Royaume-Uni. Pour l’instant, nous devrions nous en tenir à vermifuger régulièrement les animaux de compagnie.

Les enfants britanniques n’ont besoin d’être traités que lorsqu’ils présentent des symptômes (généralement, les vers peuvent être vus comme de petits fils dans le caca de l’enfant).

Si vous traitez un enfant symptomatique, l’ensemble du ménage doit être traité, même s’il ne présente pas de symptômes, pour essayer de prévenir une nouvelle propagation.

Lire la suite: