Grève au Festival de Cannes pour les droits des travailleurs saisonniers | Festival de Cannes - 1

Le Festival de Cannes menacé par des grèves et des protestations

Alors que le Festival du Film de Cannes ouvrira ses portes la semaine prochaine, il est confronté à des mouvements de grève qui pourraient être organisés par des projectionnistes, des responsables de salles et des attachés de presse. Ces travailleurs demandent des changements dans le traitement du gouvernement français envers le personnel saisonnier des festivals de cinéma.

  • Un collectif nommé Sous les Écrans la Dèche représente plus de 200 travailleurs
  • Les travailleurs saisonniers des festivals de cinéma ne bénéficient pas de l’assurance chômage spéciale du secteur culturel
  • Les changements proposés au système d’assurance chômage français pourraient rendre la situation encore plus difficile pour ces travailleurs
  • Le collectif réclame une réunion avec le personnel clé du Festival de Cannes et des représentants du ministère de l’Économie

Parallèlement, le mouvement #MeToo dans le cinéma français suscite des craintes quant à de nouvelles révélations de harcèlement sexuel pendant l’événement. Iris Knobloch, présidente du festival, a affirmé que le festival était attentif au mouvement #MeToo et suivait la situation de près.

Le festival présentera la semaine prochaine un court-métrage de Judith Godrèche intitulé Moi Aussi, mettant en lumière les témoignages de survivants de violence sexuelle. La réalisatrice est devenue une voix majeure du mouvement #MeToo en France après avoir accusé deux réalisateurs de l’avoir agressée sexuellement lorsqu’elle était adolescente.

Enfin, le célèbre acteur Gérard Depardieu sera jugé en octobre pour des agressions sexuelles présumées sur le plateau d’un film en 2021, ainsi que pour des accusations de viol portées par une actrice en 2018. Il a nié toutes les allégations.