Elon Musk dans l'œil de l'administration Biden › - 1

En cas de rachat de Twitter, Elon Musk envisage de licencier les trois quarts des salariés du réseau social. Robert Galbraith/REUTERS

DÉCRYPTAGE. Les récentes prises de position du patron de SpaceX auraient poussé la Maison Blanche à agir.

L’arrivée d’Elon Musk le nouveau propriétaire de Twitter va-t-elle devenir un nettoyage social de ce réseau ? Le patron de Tesla et SpaceX envisage de licencier les trois quarts de ses employés, soit plus de 5 500 personnes, selon le Washington Post. L’homme d’affaires, ainsi que ses investisseurs potentiels, considéreraient des réductions de coûts importantes (800 millions de dollars) « nécessaires » pour atteindre ses objectifs. Il souhaite que Twitter diversifie ses revenus et rassemble à terme 1 milliard d’utilisateurs, contre 230 millions actuellement. Au nom d’une « plus grande liberté d’expression », Elon Musk n’hésiterait pas à intervenir dans les équipes de modération des contenus de la plateforme. Au grand dam du Parti démocrate, des associations et de nombreux citoyens qui, au contraire, attendent de Twitter qu’il fasse mieux dans la lutte contre la désinformation et les discours de haine.

Le comportement imprévisible d’Elon Musk est désormais dans le champ de vision de l’Administration…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% d’ouvertures.

En développant votre liberté, vous développez votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 euros le premier mois.

Déjà inscrit? Connexion