Un drame solide se déroule dans la salle de presse, inspiré d’une série de scandales réels impliquant des abus dans les maisons de soins pour personnes âgées et vulnérables à Hong Kong. Le film comporte quelques clichés journalistiques maladroits, mais les performances sont intelligentes et engagées, et il apporte également quelques véritables idées sur l’indignation morale d’une journaliste.

La star du film est Jennifer Yu, dans le rôle de Kay, une journaliste d’investigation semi-désillusionnée par son travail. Après un tuyau, Kay se fait passer pour la petite-fille d’un résident âgé atteint de démence dans une maison de soins surpeuplée et sous-staffée. Elle découvre des abus de la part des infirmières et du directeur de l’établissement, tout en mettant en lumière l’importance du journalisme bien financé pour révéler les scandales. Cependant, le film souffre de certains défauts dans sa représentation des abus eux-mêmes, en présentant une scène choquante avec une musique dramatique qui peut choquer le spectateur.

  • Scandales de maltraitance dans les maisons de soins à Hong Kong
  • Kay, journaliste d’investigation semi-désillusionnée
  • Les abus dans la maison de soins
  • Importance du journalisme bien financé
  • Défauts dans la représentation des abus dans le film