‘T
Il y a beaucoup de choses à détester dans ce monde. Les nazis. L’art moderne. Les végétaliens. Mais par-dessus tout, je méprise les vampires.
C’est Dolph Lundgren qui grogne, portant une perruque ridicule et se débarrassant d’une horde de morts-vivants à coups de karaté. Lundgren incarne Claude Luc Hallyday, une ancienne star d’action vieillissante, vétéran de films ringards aux titres encore plus ringards (Moses contre les nazis !). C’est un rôle secondaire, mais Lundgren est la principale attraction de cette lettre d’amour brumeuse, sentimentale et parfois idiote au cinéma, réalisée par Orson Oblowitz. L’action se déroule dans un magnifique palais du cinéma où le propriétaire est un fan de Hallyday, regardant en boucle ses films d’action des années 80 – de petites parodies amusantes tournées ici comme des films dans un film.

Pour être juste, Terrence Howard est également assez formidable dans le rôle de George, le propriétaire du cinéma, dont la famille est propriétaire du Grand depuis son ouverture dans les années 1920. George a grandi dans le cinéma et Howard le joue comme un homme qui ne s’est jamais vraiment intégré au monde extérieur. Il est habillé comme un cowboy avec un long manteau en cuir, et parle d’une manière légèrement grandiose, comme un personnage d’un film classique.

C’est ici que le film devient un peu idiot lorsque Lynn, une promotrice immobilière, envoie ses sbires pour que George signe le contrat. Mais George a engagé son héros Hallyday – vivant en reclus en Estonie – pour une apparition à guichets fermés. Lundgren joue le jeu en tant qu’ancienne star d’action déchue, marmonnant à peine compréhensible et peut-être en canalisant Ozzy Osbourne. Cela donne lieu à des moments amusants et à un affrontement comique avec les méchants. À l’époque, cela aurait probablement été diffusé directement sur cassette, donc la diffusion directe en téléchargement semble être le bon choix.

– Showdown at the Grand sera disponible en ligne le 13 novembre sur les plateformes numériques.

  • Le film met en scène Dolph Lundgren dans le rôle de Claude Luc Hallyday, une ancienne star d’action vieillissante.
  • Le propriétaire d’un magnifique cinéma est un fan de Hallyday et regarde en boucle ses films dans le style des années 80.
  • Terrence Howard joue le rôle de George, le propriétaire du cinéma depuis les années 1920.
  • George refuse de vendre son cinéma à une promotrice immobilière, Lynn, qui prévoit de le démolir pour construire des appartements de luxe.
  • Hallyday est engagé par George pour une apparition spéciale à guichets fermés.
  • Le film présente des moments amusants et un affrontement comique entre Hallyday et les méchants.
  • Showdown at the Grand sera disponible en ligne le 13 novembre sur les plateformes numériques.