Les bénéfices d'UBS au deuxième trimestre augmentent mais dépassent les prévisions - 1

UBSG d’UBS Group AG,
-5,63%
les bénéfices du deuxième trimestre ont légèrement augmenté, même s’ils n’ont pas répondu aux attentes des analystes, freinés par les fortes chutes des marchés boursiers et obligataires mondiaux.

La banque suisse a annoncé mardi un bénéfice net trimestriel de 2,11 milliards de dollars, contre 2,01 milliards de dollars un an plus tôt.

Les revenus étaient de 8,92 milliards de dollars, contre 8,90 milliards de dollars, a-t-il déclaré.

Les analystes s’attendaient à ce qu’UBS affiche un bénéfice net de 2,40 milliards de dollars sur des revenus de 9,43 milliards de dollars, selon un consensus compilé par l’entreprise.

La division de gestion de fortune d’UBS, le joyau de la couronne de l’entreprise, a enregistré une baisse de 2 % de ses revenus, entraînée par une performance négative du marché, des effets de change défavorables et une baisse de l’activité des clients, en particulier dans les régions Amériques et Asie-Pacifique.

Les nouveaux actifs nets générateurs de commissions s’élèvent à environ 400 millions de dollars. Au cours du premier semestre de l’année, les nouveaux actifs nets générateurs de commissions se sont élevés à 19,8 milliards de dollars. Les flux nets de nouveaux actifs générant des commissions pour le trimestre ont été positifs de plus de 3 milliards de dollars en Asie-Pacifique, une région clé où les gestionnaires de patrimoine ont récemment connu une faiblesse alors que les clients réduisaient le risque.

« Le deuxième trimestre a été l’une des périodes les plus difficiles pour les investisseurs au cours des 10 dernières années », a déclaré le directeur général Ralph Hamers. « Notre performance sous-jacente reflète un bon résultat dans un environnement avec des niveaux d’actifs plus bas, une volatilité plus élevée et des taux en hausse », a-t-il déclaré.

La banque a déclaré qu’elle était bien positionnée à l’approche du second semestre 2022 et a soutenu son plan de rachat d’environ 5 milliards de dollars de ses actions d’ici la fin de l’année.

Écrivez à Cristina Roca à cristina.roca@wsj.com