L'ancien entraîneur de KRÜ VALORANT aurait refusé de se mettre en quarantaine chez VCT Champions, " a protesté avec sécurité " - 1

Rodrigo « Onur » Dalmagro, l’ancien entraîneur de KRÜ Esports qui a mené l’équipe d’Amérique latine aux demi-finales de VALORANT Champions 2021, aurait refusé de se mettre en quarantaine et «manifesté avec sécurité» lors de l’événement.

La nouvelle vient de MitchMan, un VALORANT caster et invité récent sur le dernier épisode de la Ne regardez pas Podcast. La situation a été mise en évidence après qu’il est apparu qu’Onur avait peut-être raté un emploi au sein de l’organisation brésilienne LOUD en raison de sa position sur le vaccin COVID-19.

« Nous sommes arrivés à Berlin, nous savons qu’il y a quelques joueurs qui étaient anti-vaccins, et certains qui ne sont pas vaccinés … Il était l’un d’entre eux », a déclaré MitchMan le 4 janvier. « Apparemment, ils ont dû mettre sécurité devant sa porte parce qu’il refusait de se mettre en quarantaine, puis il a apparemment essayé de les combattre parce qu’il n’était pas d’accord pour dire qu’il devait rester à l’intérieur pour s’isoler pendant l’isolement.

Le sujet du podcast a commencé après qu’il a été évoqué que les négociations entre Onur et LOUD, un Brésilien VALORANT l’équipe avec laquelle il était lié depuis plusieurs jours a échoué. Le clip a ensuite été publié sur Reddit. Dans la section commentaires, MitchMan et Onur ont expliqué que ce dernier ne s’était pas battu avec la sécurité mais avait seulement « protesté contre la sécurité ».

« J’apprécie la clarification », a déclaré Onur. « Je suis ‘difficile’ sur ces sujets, mais cela ne veut pas dire que j’ai fait quelque chose d’illégal ou de violent. Je respecte les règles parce que j’aime travailler et j’aime VALORANT. « 

L’entraîneur argentin a fait ses adieux à KRÜ le 15 décembre.

Onur aurait été en pourparlers avancés avec LOUD. Le 3 janvier, cependant, il a informé ses fans qu’il ne rejoindrait finalement pas l’organisation. Beaucoup soupçonnaient que cela était dû à sa prétendue idéologie anti-vaccin. Mais l’Argentin a expliqué son point de vue dans un autre TwitLonger.

« Je ne suis pas anti-vaccins. Je suis anti-passeport sanitaire, ce qui n’est pas pareil », a-t-il déclaré, selon une traduction de Ginx. « Je n’ai pas de contrat signé avec LOUD. Nous étions en négociations, très avancées, mais il n’y a aucun lien juridique entre nous. Lorsque le chef d’équipe a été informé des restrictions de voyage, il n’a demandé qu’un PCR avec moins de 72 heures de validité.

« Le 20 décembre, le Brésil a publié un nouveau règlement qui incluait la vaccination obligatoire pour les étrangers non-résidents en plus du PCR. Je ne le savais pas, et eux non plus.Honneur ajouté.

Il semble qu’Onur ne soit pas vacciné, mais il n’est pas contre les vaccins eux-mêmes. Il s’avère également que les deux parties ont convenu de travailler ensemble, mais c’était avant la mise en œuvre des nouvelles restrictions au Brésil qui exigent des vaccinations obligatoires pour les non-résidents.

Dans un autre TwitLonger, l’ancien entraîneur a déclaré qu’il était redevenu un agent libre et qu’il était ouvert à de nouvelles opportunités d’emploi. Il a ajouté qu’il pourrait envisager de se rendre dans un autre pays pour travailler, mais uniquement si le pays n’exige pas de vaccination obligatoire contre le COVID-19.