L'action IBM rebondit sur les résultats du troisième trimestre, prévisions optimistes

Les actions d’International Business Machines Corp. se sont redressées dans les échanges prolongés mercredi, après que le géant des logiciels, du conseil et des infrastructures technologiques a annoncé des résultats du troisième trimestre qui ont dépassé les attentes et offert des prévisions de ventes plus optimistes pour l’année entière.

IBM IBM a annoncé ses bénéfices alors que Wall Street tente d’évaluer l’impact d’un environnement de change difficile et l’état des dépenses des entreprises en services technologiques dans un contexte d’inquiétudes concernant un ralentissement. Mais la société a vu des gains dans les services de cloud hybride, des produits comme la plate-forme logicielle open source Red Hat, ses services de conseil et ses serveurs et logiciels zSystems.

« Globalement, les clients considèrent la technologie comme une opportunité d’améliorer leur activité, ce qui est évident dans les résultats de notre portefeuille », a déclaré le directeur général Arvind Krishna dans un communiqué. Il a ajouté qu’il s’attend désormais à une croissance des ventes sur l’ensemble de l’année « au-dessus de notre modèle à un chiffre ».

C’est un peu plus optimiste que les prévisions qu’il a données au cours de l’été, lorsqu’IBM a publié ses résultats du deuxième trimestre. Krishna, à ce moment-là, a déclaré qu’il continuait « à s’attendre à une croissance des revenus sur l’ensemble de l’année dans le haut de notre modèle à un chiffre ».

Wall Street s’attend à ce que les ventes d’IBM en année pleine s’élèvent à 59,667 milliards de dollars, selon FactSet. Les analystes s’attendent à un bénéfice par action de 9,28 $ en 2022. IBM a également déclaré qu’il continuait de s’attendre à environ 10 milliards de dollars de flux de trésorerie disponibles consolidés pour l’année.

Pour le troisième trimestre, la société a enregistré une perte nette de 3,2 milliards de dollars, ou 3,54 dollars par action, contre un bénéfice de 1,1 milliard de dollars, ou 1,25 dollar par action, au cours de la période de l’année précédente. Sur une base ajustée, IBM a gagné 1,81 $ par action.

Les ventes ont atteint 14,1 milliards de dollars, contre 13,3 milliards de dollars il y a un an.

Les analystes interrogés par FactSet s’attendaient à un bénéfice ajusté par action de 1,79 $, sur des revenus de 13,517 milliards de dollars.

Les revenus du segment des logiciels de la société ont augmenté de 7,5 %. Les revenus du conseil ont augmenté de 5,4 %, tandis que le segment des infrastructures de la société a bondi de 14,8 %.

Les actions ont gagné 4,8% après les heures de mercredi.

Avant les résultats, les analystes s’étaient concentrés sur l’impact du dollar fort et sur ce que Morgan Stanley, dans une note récente, a décrit comme « une pression salariale continue dans le conseil ». IBM a également essayé de se pencher davantage sur la technologie du cloud et de l’IA, déchargeant certaines entreprises dans le but de réduire son objectif.

L’année dernière, dans un mouvement vers cet objectif, IBM a cédé son activité de services d’infrastructure à Kyndryl Holdings KD,
.
Mais par la suite, certains analystes ont soulevé des questions sur la capacité d’IBM à augmenter ses ventes et à être concurrentiel dans l’industrie des services cloud. Francisco Partners, une société d’investissement, a également acquis cette année des actifs de données et d’analyse de soins de santé qui faisaient partie du segment Watson Health d’IBM.

En janvier, IBM a refusé de fournir une prévision de bénéfice par action. La société a également changé la façon dont elle organise ses segments d’activité au début de cette année.

Mais au printemps, Krishna a déclaré avoir vu « la demande rester forte » même si la croissance économique s’aplatit ou entre dans une brève récession, avec la décision d’arrêter les affaires en Russie, suite à son invasion de l’Ukraine, le seul frein aux résultats.

L’action IBM est en baisse de 8 % depuis le début de l’année. En comparaison, l’indice S&P 500 SPX est en baisse de 22 %.