La pandémie a créé 1 nouveau milliardaire "toutes les 30 heures", selon un nouveau rapport d'Oxfam - 1

Les milliardaires du monde entier – en particulier ceux des secteurs de l’alimentation et de l’énergie – l’ont ratissé au cours des deux premières années de la pandémie de COVID-19, exacerbant les inégalités de richesse à un moment où les personnes à faible revenu devenaient plus pauvres et plus malades.

En fait, 573 nouveaux milliardaires sont apparus au cours des deux dernières années de la crise sanitaire mondiale, selon un rapport de l’organisation caritative mondiale Oxfam, publié au moment même où l’élite mondiale et les ultra-riches se réunissaient à Davos, en Suisse, pour le Forum économique mondial. cette semaine. Cela signifie que la pandémie a créé un milliardaire « au rythme d’un toutes les 30 heures », selon le rapport, alors qu’environ 263 millions de personnes supplémentaires devraient tomber dans l’extrême pauvreté cette année, soit un taux de 1 million de personnes toutes les 33 heures.

« Les inégalités augmentent depuis un certain temps, mais la pandémie les a surchargées », a déclaré à MarketWatch Irit Tamir, directeur du département du secteur privé d’Oxfam America. Les milliardaires, a déclaré Tamir, « ont gagné plus d’argent au cours des 24 derniers mois de la pandémie qu’au cours des 23 dernières années combinées ».

Le rapport d’Oxfam s’est concentré sur ce qu’il a décrit comme une « aubaine des bénéfices dans les secteurs de l’alimentation, de l’énergie, de la pharmacie et de la technologie », en particulier au milieu des inquiétudes suscitées par la hausse des prix des entreprises sur les consommateurs de tous les jours pendant la hausse de l’inflation.

Les milliardaires du secteur de l’alimentation et de l’agriculture, par exemple, ont vu leur richesse collective bondir de 382 milliards de dollars pendant la pandémie, a déclaré Oxfam. Le géant de l’alimentation Cargill a même réalisé le plus gros bénéfice de l’histoire de l’entreprise l’année dernière, tandis que la richesse combinée des membres de la famille Cargill sur la liste des milliardaires Forbes a grimpé à 42,9 milliards de dollars, une augmentation de 14,4 milliards de dollars par rapport à 2020. (Cargill n’a pas immédiatement répondu à MarketWatch demande de commentaire.)

La pandémie a également contribué à créer 40 nouveaux milliardaires dans le secteur pharmaceutique, selon Oxfam, les entreprises tirant des bénéfices des vaccins, des traitements, des tests et des équipements de protection individuelle.

Cependant, les 10 personnes les plus riches du monde font encore largement fortune dans la technologie : Elon Musk, Jeff Bezos, Bill Gates, Larry Page, Larry Ellison et Sergey Brin résident tous actuellement en tête de la liste des milliardaires Forbes. Musk, le PDG de Tesla TSLA,
+0,72%
et l’homme le plus riche du monde, vaut à lui seul 204,9 milliards de dollars, selon Forbes, ce qui le rend si riche qu’il pourrait perdre 99% de sa richesse et faire toujours partie des 0,0001% des personnes les plus riches du monde, a déclaré Oxfam dans son rapport.

Cela contraste fortement avec les plus pauvres du monde, qui ont été dévastés par les effets de la pandémie de COVID-19. En octobre dernier, la Banque mondiale a signalé qu’environ 97 millions de personnes supplémentaires vivaient avec moins de 1,90 dollar par jour à cause du virus, érodant trois à quatre années de progrès mondiaux pour mettre fin à l’extrême pauvreté.

Pour combler l’écart de richesse béant de la planète, les gouvernements ont maintenant un choix à faire, a déclaré Tamir : « Vont-ils être du côté des milliardaires, ou vont-ils être du côté des gens ordinaires qui ont du mal à s’en sortir ? ”

« Nous avons besoin qu’ils interviennent pour mettre un terme à cette catastrophe en mettant en œuvre des solutions de bon sens : taxer les richesses extrêmes et taxer les grandes entreprises », a déclaré Tamir.

Certes, comme l’a rapporté la BBC, certains millionnaires se sont joints aux manifestants de gauche à Davos pour demander également une augmentation des impôts sur les riches. Sur le plan intérieur, le président Joe Biden a présenté un plan pour un «impôt sur le revenu minimum des milliardaires» – qui obligerait les Américains les plus riches à payer un taux d’imposition d’au moins 20% sur leur revenu total – dans le budget de cette année.