Un voleur mourant qui a confessé avoir volé une paire de souliers en rubis que Judy Garland a portés dans The Wizard of Oz parce qu’il voulait commettre « un dernier coup » n’a été condamné à aucune peine de prison lors de son audience de détermination de la peine lundi.

Terry Jon Martin, 76 ans, a volé les souliers en 2005 au Musée Judy Garland dans la ville natale de l’actrice, Grand Rapids, Minnesota. Il a cédé à la tentation après qu’un ancien associé de la pègre lui ait dit que les chaussures devaient être ornées de vraies pierres précieuses pour justifier leur valeur assurée d’un million de dollars, a révélé son avocat dans une note au tribunal fédéral avant sa condamnation à Duluth.

Martin a montré peu d’émotions lorsque le juge a prononcé la peine et n’a pas pu se lever de sa chaise lorsque le juge a levé l’audience.

  • Terry Jon Martin, 76 ans, vole les souliers en 2005.
  • Martin détient les souliers pendant plus de 10 ans.
  • Les souliers sont récupérés par le FBI en 2018 après une réclamation de récompense par une tierce partie.

Les directives de détermination de la peine auraient normalement recommandé une peine d’environ quatre ans et demi à six ans. Un autre dépôt de poursuite a déclaré que les deux parties conviennent qu’il devrait être condamné à payer 23 500 $ de restitution au musée, même s’il n’a apparemment pas l’argent.

Les procureurs fédéraux ont évalué la valeur marchande des souliers à environ 3,5 millions de dollars.

Michael Shaw, collectionneur d’objets de Hollywood, avait prêté une paire au musée avant que Martin ne les vole.

  • Martin n’avait aucune idée de la signification culturelle des souliers en rubis.
  • Il aurait été persuadé par un ancien associé de la pègre de voler les souliers.
  • Martin a refusé d’impliquer quiconque d’autre dans le vol.

Dans le classique musical de 1939, le personnage de Garland, Dorothy, devait cliquer des talons de ses souliers en rubis trois fois et répéter « Il n’y a pas de place comme à la maison » pour retourner au Kansas depuis Oz. Elle a porté plusieurs paires pendant le tournage, mais seules quatre paires authentiques sont connues pour rester.

Selon John Kelsh, directeur fondateur du Musée Judy Garland, les souliers ont été rendus au collectionneur et sont détenus en lieu sûr par une maison de vente aux enchères qui prévoit de les vendre après une tournée promotionnelle.

Garland était né Frances Gumm en 1922. Elle a vécu à Grand Rapids, à environ 320 kilomètres au nord de Minneapolis, jusqu’à l’âge de quatre ans, date à laquelle sa famille a déménagé à Los Angeles. Elle est morte en 1969.