Elon Musk rachète Twitter pour 44 milliards de dollars et licencie déjà des employés - 1

Après des mois de négociations et des dizaines de rebondissements dignes des sagas les plus épiques, Elon Musk a finalement racheté le réseau social Twitter pour 44 milliards de dollars.

Elon Musk envisage de prendre la direction de Twitter Inc. après la finalisation de l’acquisition du réseau social jeudi soir. Ainsi, le milliardaire devient le chef du géant des médias sociaux en plus de diriger Tesla, SpaceX et d’autres sociétés. La prise de contrôle aurait été faite à un prix d’offre initial de 54,20 $ par action pour un coût total d’environ 44 milliards de dollars.

Le cours de l’action Twitter à la clôture des marchés était de 53,70 $. Pendant ce temps, la crypto-monnaie préférée de Musk, Dogecoin (DOGE), qu’il proposait d’utiliser pour certains paiements Twitter, a pris de la valeur immédiatement après l’annonce officielle. En effet, depuis lundi dernier, sa valeur a augmenté de 35 %.

La prise de contrôle de Twitter a été presque annulée.

Après des mois de négociations, Musk a tenté de se retirer de l’accord Twitter peu de temps après que les membres du conseil d’administration ont accepté son offre en avril, et a déclaré en juillet qu’il mettait fin au contrat parce que la société l’avait induit en erreur sur le nombre de faux comptes. Ces affirmations ont été démenties avec véhémence par la société, mais divers experts ont conclu qu’il y avait beaucoup plus de faux comptes que Twitter n’en a rapporté.

Crédits : Pixabay

Twitter, à son tour, a tenté de prouver que Musk avait trouvé des excuses pour partir uniquement parce qu’il avait changé d’avis. Par conséquent, la société a poursuivi Elon Musk pour le forcer à respecter l’accord. A l’approche du procès, l’imprévisible milliardaire a finalement capitulé et relancé son projet de rachat, qui devait se terminer aujourd’hui, 28 octobre 2022.

Certains employés de Twitter ont déjà été licenciés

On s’attend maintenant à ce que Musk réorganise rapidement l’entreprise et supprime du personnel, et il semble que les premiers licenciements aient déjà eu lieu. En effet, plusieurs médias ont rapporté que certains des dirigeants de l’entreprise avaient déjà été licenciés immédiatement après l’arrivée de Musk dans les locaux de Twitter. Rappelons qu’hier, le milliardaire est revenu au siège de l’entreprise avec un évier.

Musk aurait licencié au moins quatre dirigeants immédiatement après la conclusion de l’accord de rachat, dont le PDG Parag Agrawal, le directeur financier Ned Segal et Sean Edgett, le directeur juridique de la société.

Elon Musk a également licencié Wije Gadde, responsable juridique, politique et confiance de Twitter, qui était responsable de l’application et de la création des règles de la plateforme. C’est elle qui a pris la décision finale d’interdire définitivement le compte de Donald Trump l’année dernière.

Les employés licenciés seront indemnisés

Selon la réglementation régissant le rachat, les cadres supérieurs licenciés recevront une certaine indemnité de départ et une accélération automatique de leurs actions. Le PDG Agrawal devrait recevoir le paiement le plus important, environ 38,7 millions de dollars, en grande partie parce que toutes ses actions sont transférées jusqu’à son licenciement.

Ned Segal, directeur financier de Twitter, recevra 25,4 millions de dollars pour son licenciement. Vijaya Gadde, le directeur juridique, repartira avec 12,5 millions de dollars. Enfin, Sarah Personette, directrice de l’expérience client, recevra 11,2 millions de dollars.

Il y a quelques jours, le milliardaire a déclaré vouloir supprimer 75% des employés de Twitter, mais est ensuite rapidement revenu sur sa déclaration. Le limogeage de quatre top managers ne rassure pas le reste du staff de Twitter. Cependant, le milliardaire a partagé une photo de lui sympathisant avec le personnel dans les locaux de Twitter.

En tout cas, jeudi, Musk a tweeté qu’il achetait Twitter « parce qu’il est important pour l’avenir de la civilisation d’avoir une place publique numérique commune où un large éventail de croyances peut être discuté de manière significative ». Nous prévoyons que le réseau social changera beaucoup au cours des prochains mois et nous vous tiendrons bien sûr au courant de toutes les futures nouvelles.

Étiquettes :