Le grand retour de John Woo :

John Woo est de retour 20 ans après son dernier film américain, avec un thriller intitulé « Silent Night ». Souvent considéré comme l’un des pères fondateurs du genre action, le réalisateur revient pour récupérer sa couronne dans une période de boom financier pour les films d’action.

  • Résumé du film « Silent Night »
  • Un film d’action familière
  • Des choix stylistiques de Woo
  • Reste-t-il suffisamment de talent ?

Cependant, le thriller de vengeance direct « Silent Night » n’est ni assez bon pour mériter l’applaudissement que Woo a souvent reçu, ni assez mauvais pour que l’on pleure le cinéaste qu’il était autrefois. Le film est globalement compétent mais sert plus d’échauffement que de victoire triomphale pour Woo.

Le long trajet du protagoniste, un père appelé Godlock, pour se transformer en tueur impitoyable après la mort de son fils, est familier. Cela se déroule dans un monde presque caricaturalement gangrené par le crime, ne laissant à notre héros aucune autre option que de devenir justicier. Le titre lui-même, « Silent Night », fait référence autant à l’ambiance de Noël qu’au quasi absence de dialogue dans le film, un défi à la fois pour Woo en tant que réalisateur et pour nous en tant que public.

Le film repose presque entièrement sur les épaules de Woo, avec ses choix esthétiques devant nous impressionner suffisamment pour rendre tous les autres aspects du film sans importance. Malheureusement, cela fonctionne mais pas autant qu’on l’espérait, ses choix stylistiques variant entre ingénieux et laids.

Malgré des moments marquants, la scène finale n’est pas réalisée avec le brio auquel on s’attendait. Dans une année qui a vu des innovations époustouflantes dans des films comme John Wick et Mission : Impossible, le retour de Woo est difficile à célébrer. A-t-il encore ce qu’il faut ?