Publié le 23 février 2023 à 7h26Mis à jour le 23 février. 2023 à 7:27

ChatGPT sème la panique dans le monde entier. Et souligne une fois de plus la surdomination de la technologie américaine. Car derrière ce chatbot viral se cache l’OpenAI lab, créé en 2015 à San Francisco à l’initiative d’Elon Musk et Sam Altman, président du célèbre incubateur Y Combinator. L’Europe, et la France en particulier, n’ont pas dit leur dernier mot sur l’intelligence artificielle générative, le type d’IA qui permet de créer du texte, des images et des vidéos à partir de contenus existants.

Plusieurs startups commencent à émerger, mais un nom sort du lot : Dust. Cette jeune entreprise, encore dans l’ombre, a été fondée par deux Français : Stanislas Polu, ancien ingénieur… d’OpenAI, et Gabriel Hubert, ancien chef de produit chez Alan. Les deux hommes ont créé ensemble Totems, un data scientist il y a dix ans, qu’ils ont vendu à Stripe début 2015.